LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

lundi 5 février 2018

« Faits d’hiver », l’éditorial de Michel Guilloux dans l’Humanité de ce jour !


Cas d’école ? Même pas. Un leader de l’industrie de pointe française réalise des centaines de millions d’euros de bénéfice au plan mondial. Un tour de passe-passe et l’on trouve un déficit en France équivalant aux salaires des cadres qui dirigent l’ensemble via une structure aux Pays-Bas. Que se passe-t-il ? Eh bien, on va tailler dans les effectifs à hauteur de 10%, chiffre fétiche de tous les licencieurs boursiers. Ne soyons pas bégueules : cela est rendu possible grâce aux récentes ordonnances cassant le Code du travail, en particulier ici la disposition qui consiste à ne plus prendre en compte les bénéfices mondiaux d’une entreprise décidant d’un plan de licenciements. C’est donc au tour des salariés d’apprécier la méthode.

«  On n’a pas été élus pour rester les bras croisés », a sorti le porte-parole du gouvernement, hier. On n’en doutait pas. Chaque jour en apporte d’ailleurs la confirmation. Dimanche, il s’agissait pour le chargé de com de la « start – up nation » de réagir aux remous provoqués depuis jeudi par l’annonce d’Édouard Philippe de la suppression de 120 000 postes dans la fonction publique, dont la plus grande part dans les collectivités territoriales. Et, d’opposer, quelle originalité, l’ « intérêt général » ainsi compris aux « intérêts » qui seraient plus étroits donc, de ceux qui défendent les syndicats du secteur et qui doivent se rencontrer mardi.


Il y a trop d’élus locaux et trop de départements, trop de vieux dans les Ehpad et trop de jeunes qui ont le bac, trop d’hôpitaux publics et trop de gares…En septembre dernier, le même Benjamin Griveaux réclamait d’ « en finir avec cette opposition entre les riches et les pauvres, et entre le capital et le travail » ! Tout pour les uns et silence, les autres. C’était en 2017. Depuis quelque temps 2018 s’éclaire d’un autre jour. Les journées d’action annoncées, les colères qui émergent en sont les signes. Face à pareille offensive, elles appellent plus que jamais la primauté et la persévérance sur le raccourci, le souci du rassemblement plutôt que la division stérile.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO