LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

jeudi 31 décembre 2015

Meilleurs vœux !



À l’aube de cette nouvelle année les communistes et leurs élu-e-s vous adressent leurs meilleurs vœux de santé et de bonheur partagé pour vous et tous ceux qui vous sont chers.

Nous le faisons très sincèrement, avec simplicité tant les angoisses sont prégnantes. Elles sont liées aux difficultés quotidiennes. Boucler ses fins de mois, trouver un emploi, comment ne pas le perdre et tomber dans la précarité. S’y ajoute désormais l’angoisse de voir se reproduire l’horreur qui a marqué de sang l’année noire qui s’achève.

À la veille de voir l’année 2015 fermer définitivement sa porte, nous ne saurions en effet oublier ce qu’elle fut.

L’année où le terrorisme a frappé la France !

L’année qui restera marquée par le deuil des attentats de janvier et de cette sombre nuit de novembre.
Que l’on ne revive plus cela ! Tel est l’un de nos vœux les plus fervents. Conjurer cette haine et ce mépris de l’autre et de la vie appelle vigilance et solidarité. Celles-ci seront d’autant plus efficaces que nous défendrons les services publics, de la police à l’école, des pompiers à la santé, de la justice aux transports en commun.

L’année noire pour les migrants.

L’année marquée par l’impasse économique, sociale et politique dans laquelle nous ont plongés les choix libéraux des locataires de l’Élysée et de Matignon.

L’année de la dangereuse loi Macron.

L’année des coups contre le code du travail.

L’année de l’inquiétante ascension du Front national.

2016 doit donc être celle du sursaut et de la contre-offensive.

Oui sursaut, des citoyennes  des citoyens se réclamant des valeurs de progrès et de la démocratie pour refuser que soient institués l’état d’urgence et la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France, pour que soient préservées nos libertés.

Oui sursaut, pour refuser une recomposition politique avec l’extrême droite en maître de cérémonie et pour refonder une gauche digne de ce nom.

Oui sursaut, des forces de transformation sociale et écologique pour jeter les bases d’un projet simple et audacieux. Pour redonner crédibilité dans les valeurs républicaines.

Oui sursaut, pour aider le monde du travail et les classes populaires à retrouver courage et audace pour combattre dans l’unité les logiques brutales du capital financiarisé et préserver notre planète des guerres et des bouleversements environnementaux.

Oui sursaut, pour faire reculer les peurs et les haines et  reconstruire un mode de fraternité.

C’est donc à l’avènement d’un véritable changement que vont nos vœux pour l’année nouvelle. Des vœux de luttes et d’espoir !

jeudi 17 décembre 2015

Après le Conseil municipal :" Election des Conseillers à Est-Ensemble : Un peu d'histoire " !



 Photo datant de la mise en place du Conseil communautaire le 23 janvier 2010

Prenant connaissance d’un communiqué délirant du MGC après le Conseil municipal du 16 décembre concernant la représentation du Conseil municipal au Conseil de territoire d’Est-Ensemble, il nous paraît utile de rafraîchir la mémoire de celles et ceux qui sur un dossier sérieux préfèrent faire dans l’anathème et la caricature.

En Janvier 2010, le Conseil communautaire d’Est Ensemble était mis en place. Les 7 représentants du Conseil municipal étaient alors désignés par la majorité municipale. Malgré l’insistance des élu-e-s communistes et citoyens aucun représentant de leur sensibilité n’avait été retenu. Voici d’ailleurs la déclaration signée de Sofia Dauvergne, Chantal Guyard, Laurent Pagnier et Stéphane Weisselberg :




« Lors du conseil municipal du 16 décembre 2009, a été remise à l’ordre du jour la création de la communauté d’agglomération «Est Ensemble» et de ses statuts, ainsi que la désignation de sa représentation Romainvilloise. Ce dossier avait été retiré de l’ordre du jour du précédent conseil municipal par le Maire aux prétextes de désaccords de fond sur le projet. 

Nous avions alors dénoncé cette décision qui affaiblissait Romainville dans la future intercommunalité, d’autant qu’elle constituait également une marque de défiance envers les 8 autres villes.
Un document émanant de Bertrand Kern, président de l’APIEP, cadrant la nouvelle philosophie de la future intercommunalité, aurait permis que le Maire s’engage à le faire valider par le conseil municipal, ainsi que des «garanties non négligeables» qui ne nous ont pas été communiquées. Ce document général n’est porteur d’aucune proposition concrète et, plus grave, fait disparaître l’idée de démocratie participative. 

La mise en pratique a été immédiate:
Il a été déclaré que seuls les élus de la majorité municipale étaient les meilleurs défenseurs des Romainvillois et qu’à ce titre ils s’arrogeaient le droit d’être les seuls représentants à pouvoir siéger dans l’intercommunalité. Nous ne pouvons que dénoncer cette grave dérive politicienne où il est clair maintenant que la majorité municipale (MGC - PS – Verts – PRG - Forum) ne garantit pas l’intérêt général des Romainvillois mais uniquement celui de ses électeurs. 

Au final, Romainville entre affaibli dans l’intercommunalité : la population n’est pas au courant, la représentation démocratique issue des dernières élections municipales est bafouée et le Maire s’abstient, en plus, sur les statuts…
Nous ne cachons pas notre inquiétude sur l’avenir de cette construction commune. 

Les élus communistes et citoyens de Romainville continueront à travailler pour mettre en place un projet ambitieux avec les habitants, les agents communaux, les acteurs économiques… Un projet qui apporte des réponses concrètes face à la régression sociale et économique programmée par la droite et le patronat et mise en œuvre par le gouvernement.
Il y a urgence à changer les choses et les pratiques politique. Nous y sommes prêts ».

Sofia Dauvergne
Chantal Guyard
Laurent Pagnier
Stéphane Weisselberg

Fort heureusement les élections municipales de mars 2014, changent la donne puisque sont élus le même jour les conseillers municipaux et les conseillers communautaires avec fléchage et à la proportionnelle. C’est ainsi que seront élus 5 conseillers de la majorité municipale, Sofia Dauvergne et un élu de droite. Le suffrage universel se trouvait alors respecté.
Pas pour très longtemps puisque la loi NOTRe transforment les élus communautaires en conseillers territoriaux et le nombre de représentants pour Romainville n’est plus que de 5 membres. Il y a tout lieu d’être indignés lorsque nous constations qu’une loi vient défaire ce que les électrices et les électeurs avaient souverainement décidé par leur vote. C’est un déni de démocratie.
Dans ces conditions il est parfaitement normal que la sensibilité représentée par le groupe Front de gauche-Romainville-Ensemble soit représentée au Conseil Territorial. C’est ce qui a justifié l’intervention de  Sofia Dauvergne mercredi dernier. La majorité de Madame le Maire en ayant décidé autrement, la séance du Conseil municipal est suspendue, pour faire diversion,  et les élu-e-s du Front de gauche sont accusés de faire alliance avec  la droite. La ficelle est un peu grosse. Ce subterfuge n’est là que pour masquer un non respect du suffrage universel.
La gauche et les écologistes rassemblés viennent de s’unir pour battre la droite dans notre région. Malheureusement, malgré des scores qui dépassent ceux de toute la gauche réunie et des écologistes au premier tour, la droite l’a emporté de peu, bénéficiant du report non négligeable des voix du Front national. Comme le précise la déclaration de la section du Parti socialiste et que nous partageons : « À Romainville, Claude Bartolone a obtenu 61,5% des suffrages, contre 23,8% pour Valérie Pécresse et 14,7% pour Wallerand de Saint-Just (FN). En Seine-Saint-Denis, les électeurs ont massivement renouvelé leur confiance à la gauche dès le 1er tour et ont amplifié leur vote au second tour. ». Dans ces conditions plutôt que de proférer des accusations sans fondement et d’engager de vaines polémiques, ne vaudrait-il pas mieux se préparer à s’opposer aux mauvais coups et à défendre les intérêts de notre ville et de notre département ?

L’accusation d’alliance avec la droite est d’autant plus dérisoire, au moment où Monsieur le Premier ministre dit à monsieur Raffarin qu’il « est OK pour travailler avec lui » ! Au moment aussi, où Pierre Moscovici déclare, « qu’une coalition entre la gauche et la droite ne peut pas être exclue ». Mais nous ne tomberons pas dans les procès d’intention. Nous estimons que les efforts de la gauche et des écologistes doivent être de rassembler leurs forces pour combattre la droite et l’extrême droite et travailler à une alternative d’avenir pour faire renaître l’espoir !

Conseil municipal du 16 décembre : intervention de Sofia Dauvergne sur la désignation des conseillers communautaires au sein d'Est Ensemble !

Conseil municipal du 16 décembre 2015

Intervention : Sofia  DAUVERGNE, conseillère Municipale
Délibération :
-         Désignation du conseiller métropolitain de la ville de Romainville au sein du conseil de territoire de l'Établissement public territorial « Est Ensemble » et de la Métropole du Grand Paris
-           Désignation des conseillers territoriaux au sein de l'Établissement public territorial «  Est Ensemble »
"Je ne reviendrai pas sur mon intervention au dernier conseil municipal concernant la loi NOTRe, et ses méfaits pour la décentralisation, le service public et la démocratie. : concentration des pouvoirs locaux entre les mains d’intercommunalités une nouvelle fois renforcées, poursuite de l’évaporation des communes et des départements, renforcement des  compétences régionales en réduisant la libre administration des autres collectivités territoriales, en tentant de les hiérarchiser derrière des pilotes et des chefs, après avoir réduit leurs ressources et mis sous contrôle leurs dépenses.
Nous allons donc élire ce soir un conseiller métropolitain et les conseillers territoriaux représentant notre conseil municipal.
En mars 2014, les conseillers communautaires ont été élus sur les listes des élections municipales, ce qui était une décision démocratique permettant la présence d’élus d’opposition dans les conseils communautaires, alors que leur désignation était jusqu’alors soumise au bon vouloir des maires. 
Nous assistons ce soir à un vrai recul pour la démocratie de proximité, car notre vote ne permettra pas l’élection de représentants de la diversité politique et sera un déni supplémentaire du suffrage universel.

Aussi par respect pour notre institution et les électeurs nous présenterons une liste à ces 2 scrutins". 

A la suite de cette intervention Madame la Maire a cru bon de lever la séance annulant ainsi la désignation des conseillers territoriaux.

Ce qui a conduit les élu-e-s du groupe Front de Gauche-"Romainville-Ensemble" à faire cette déclaration :

"Au mépris de la vie démocratique et de la sérénité des débats, madame la Maire de Romainville annule la séance du conseil municipal du 16 décembre au milieu des échanges pour désigner les nouveaux conseillers territoriaux d'Est Ensemble. Aux propositions des élus d'opposition visant à rechercher une solution respectant le suffrage universel, Corinne Valls a préféré le choix de la division à celui du pluralisme".
 

lundi 7 décembre 2015

Résultats des élections régionales à Romainville !



vendredi 4 décembre 2015

La tour maraîchère...Chère à madame la Maire est de retour !


Un quotidien du matin nous apprend que madame VALLS est allée  vanter  les mérites de «  sa future tour maraîchère » à l’occasion d’une conférence organisée dans le cadre de la COP 21. Devant un auditoire aussi peu convaincu que les habitants de notre ville sur ce projet aussi aberrant que coûteux. Cette nouvelle initiative montre combien Madame VALLS est davantage tournée vers des opérations de communication pour satisfaire un goût immodéré de la gloriole, de la fantaisie et du bon plaisir.

Madame la Maire avait eu les honneurs des médias en étant la première ville de France à installer la collecte des déchets par aspiration. Alors pourquoi ne pas tenter une nouvelle opération médiatique ? D’ailleurs ne conviendrait-il pas de faire le point sur les nombreux avantages que devaient procurer ce « projet révolutionnaire » de 13 millions d’euros ? Cela devait coûter moins chers aux locataires qui en bénéficient ! Depuis la taxe des ordures ménagères ne fait qu’augmenter ! Sans compter le coût occasionné par l’achat des sacs poubelles de 30 litres, à compter de 2 à 3 par jour pour les foyers comptant plusieurs enfants. En matière d’hygiène, de santé publique et d’environnement je conseille aux élu-e-s de la majorité de venir faire un tour dans ces cités le lundi matin, notamment en pleine chaleur ! Sans compter le recul dans la pratique du tri qu’a occasionné ce système !

Mais revenons à ce nouveau fantasme, lancé rappelons-le, en septembre 2012. Nous avons même vu un américain se promener dans la cité Cachin prodiguer ses conseils sur cette tour « révolutionnaire » de 5 étages abritant 1500 m2  de culture de légumes. Le coût avait été évalué à 3 millions d’euros, payé en partie par les locataires. Depuis c’est un silence total. Et pour cause, les financeurs sollicités ont rapidement tourné les talons devant un projet infaisable ! Cependant, madame la Maire s’obstine fidèle en cela à une attitude bien connue : « J’ai décidé donc j’ai raison »

Oui fantasme, lorsque nous savons que la culture hors sol aura un bilan carbone moins irréprochable !

Oui fantasme, lorsqu’il nous est dit que l’agriculteur serait assuré d’avoir un salaire de 2000  euros, alors que nombre de propriétaires producteurs arrivent tout juste à s’assurer le SMIC.
Mais il convient  d’y ajouter les charges (matériel, achats divers, plantations, eau, électricité, car dans une exploitation en plein champ l’eau et le soleil sont gratuits.etc…Il convient donc de tabler sur des dépenses d’environ 4500 euros. Ainsi cet agriculteur devrait produire et surtout vendre 3 tonnes  de produits maraîchers par mois, au prix de 1,50€ le kg !

Oui fantasme car demeure une question : le gérant devrait-il s’acquitter d’un loyer consécutif à l’amortissement de la construction. Si c’est le cas les annonces faites deviennent une vue de l’esprit ? Ce qui serait pourtant parfaitement normal car pourquoi locataires et habitants devraient-ils passer à la caisse !

Oui fantasme lorsque nous avons appris que le projet de « tour vivante » imaginée pour la ville de Rennes n’a jamais été réalisé !


N’existe-t-il pas d’autres priorités ? Les promoteurs s’en donnent à cœur joie dans tous les quartiers de la ville. Ces requins sont aux aguets. Ils mettent la main sur le moindre espace libéré. Le béton coule à flot. Mais dans le même temps nous sommes en flux tendu en matière d’équipements publics particulièrement pour l’école et l’accueil de la petite enfance. Les annonces sur ces sujets sont curieusement timides. Alors s’il faut aller chercher des moyens financiers, donnons la priorité à ces besoins. C’est le bon sens qui parle !

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO