LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

jeudi 24 juin 2010

Tous ensemble pour riposter

LA RETRAITE A 60 ANS PARCE QUE LES SALARIES LE VALENT BIEN !!!

mardi 15 juin 2010

Le PCF se félicite de la réunion de travail du Front de Gauche

Le Front de Gauche s’est réuni le 9 juin dernier. Le PCF se félicite de cette réunion de travail qui a permis de nombreuses avancées dans la définition des initiatives et des axes de travail à porter ensemble dans les mois à venir :

Il a notamment été évoqué la nécessité de participer au développement de la résistance aux projets de la droite. Le Front de Gauche souhaite déployer tous les soutiens nécessaires aux luttes et mouvements qui empêcheront Nicolas Sarkozy de poursuivre la casse de nos systèmes de retraite ou de l’école publique. Indissociablement il prendra les initiatives de large débat permettant de construire une alternative politique sur les questions de l’Europe, de la Paix et des institutions de notre pays.

Les partenaires ont ensuite mis en avant la nécessité de travailler sans tarder au contenu de cette construction alternative et de démarrer un travail pour un « programme partagé » du Front de Gauche dans le cadre d’une dynamique populaire et citoyenne. Il a été convenu que le lancement public en serait effectué lors de la fête de l’Humanité.

Enfin, dans le cadre de cette dynamique, l’élargissement et l’enracinement populaire du Front de Gauche ont été discutés. Des plates formes de débat permettront de construire avec les représentants de la société civile qui le souhaitent, des espaces d’élaboration de ce projet partagé. Celles et ceux qui voudront contribuer individuellement à la démarche du Front de Gauche sans vouloir adhérer à l’une des trois formations qui le compose pourront devenir « Partisanes et Partisans du Front de Gauche » dans une forme associative à préciser.

Un comité de liaison permanent pour aider à la mise en œuvre de ces décisions sera mis en place. Celui-ci se réunira au plus vite pour préparer une nouvelle rencontre au sommet après le congrès du PCF et la journée nationale d’action du 24 juin.

Parti communiste français

jeudi 10 juin 2010

Suppression des jurés populaires : un gouvernement de Restauration !

Le gouvernement envisage de supprimer les jurés populaires d’assises de première instance. Objectif du ministère de la justice : désengorger les tribunaux d’assises et réduire les délais d’attente.

Faute de moyens, le gouvernement s’apprête à mettre fin à ce qui fonde une partie de la citoyenneté française : la possibilité pour le peuple français de participer à sa propre justice. C’est à un véritable retour en arrière auquel on assiste avec ce gouvernement qui n’a jamais aussi bien mérité le qualificatif de réactionnaire. Non content de s’en prendre aux conquêtes sociales du peuple français, voilà maintenant qu’il s’attaque à son socle républicain. On frémit pour la prochaine étape !

Pour « désengorger » les tribunaux un moyen existe : celui de doter d’un budget digne de ce nom le ministère de la justice. Mais cela veut dire investir, et y mettre les moyens pour développer une justice de proximité moderne et surtout citoyenne. Tout le contraire de ce que défend ce gouvernement de Restauration !

Parti communiste français
Lundi 8 juin 2010

mardi 8 juin 2010

Ensemble pour une retraite à 60 ans à taux plein

PAS TOUCHE A NOS RETRAITES


Depuis plusieurs mois face à l'augmentation de l'espérance de vie, le gouvernement joue sur la peur pour nous persuader qu'il n'y a de solutions pour les retraites que de retarder l'âge de départ et d'augmenter le nombre d'annuités.

Pourtant le fait de vivre plus longtemps est une chance, un progrès

Pas pour eux semble-t'il, pas pour la droite qui ne voit dans chaque avancée sociale qu'une menace pour les profits. Rappelons-nous les discours de 1936 où les congés payés devaient ruiner les entreprises ou ceux de 1968 où la hausse des salaires mettrait à mal l'économie.

Il existe pourtant des solutions

- Créer 100 000 emplois supplémentaires c'est 2 milliards de cotisation en plus (il y a 5 millions de chômeurs)

- Augmenter les salaires qui servent de base aux cotisations retraites

- Faire cotiser au même taux que les salaires, les revenus financiers et autres dividendes rapporterait 22 milliards

- Plus globalement, arrêter les exonérations de cotisations sociales qui ne servent à rien et qui coutent 30 milliards


Mais cela passe par une remise en cause de leurs sacro-saints dogmes libéraux.

A l'inverse, le gouvernement veut nous faire travailler plus longtemps et pour des montants de pensions plus faibles alors même que déjà 10% des plus de 65ans sont en dessous du seuil de pauvreté. Il s'agit de pousser, ainsi, ceux qui le peuvent à souscrire des assurances privées qui renforceront la spéculation.

Le collectif romainvillois de défense des retraites appelle toutes les organisations politiques de gauche ou syndicales, toutes les associations, tous les citoyens à le rejoindre.

Il appelle à participer aux initiatives qui seront organisées par les syndicats le 24 juin

ENSEMBLE POUR UNE RETRAITE A 60 ANS
A TAUX PLEIN

Le collectif romainvillois de défense des retraites (CGT, FSU, SUD, Parti Communiste, Parti de Gauche, NPA)

vendredi 4 juin 2010

Parisot réinvente la machine à remonter le temps

Laurence Parisot a souhaité mercredi que l’âge légal du départ à la retraite soit porté à 65 ans, contre 60 ans actuellement.

D’après elle, « Si nous en étions restés à 65 ans, comme c’était le cas avant 1983, nous n’aurions pas besoin de cette réforme ». Voilà donc la présidente du Medef en train de réinventer la machine à remonter le temps.

Exit son discours pseudo moderniste ou, en matière de politique sociale, tout est à imaginer. Il suffit juste pour la patronne des patrons de tourner à l’envers la roue de l’histoire en revenant sur toutes les conquêtes sociale acquises de hautes luttes.

Pourquoi Laurence Parisot s’arrête-t-elle en si bon chemin ? Son raisonnement pourrait-être encore plus éblouissant ! Une suggestion : « Si l’on n’avait pas inventer la Sécurité sociale après la guerre, il n’y aurait pas de déficit de la protection sociale ! »

Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF
Paris, le 3 juin 2010.

Le PCF exige la libération immédiate des travailleurs sans papiers et syndicalistes arrêtés hier matin à Bastille.

Hier matin, les sans-papiers qui occupaient les marches de l’Opéra Bastille se sont fait violemment évacués par les forces de l’ordre. Au total 43 interpellations de sans papiers et de syndicalistes venus les soutenir et quelques blessés. Embarqués de force, certains sont maintenant menacés d’une comparution immédiate pour violence contre policier.

Nous exigeons la libération immédiate de tous les gardés à vue, syndicalistes et sans papiers.

Le PCF réaffirme son soutien avec les travailleurs qui luttent pour leurs droits de salariés, et exige du gouvernement qu’il réponde à leur demande de critères de régularisation.

Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF, présent sur place ce matin s’est rendu à plusieurs reprises sur la place de la Bastille pour apporter son soutien aux travailleurs. Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF a, quant à elle, écrit au Premier Ministre et au Ministre de l’intérieur pour leur rappeler que « leur désarroi palpable lors de ce rassemblement, incite à la plus grande humanité dans le traitement de ces situations » demandant ainsi que le rassemblement puisse se tenir sans incident et dans le respect de ces salariés.

Nous demandons au gouvernement d’entendre leur appel à une fin de conflit digne et juste en libérant les arrêtés et en examinant les dossiers des salariés sans papiers avec la plus grande bienveillance.

Parti communiste français

mardi 1 juin 2010

Marie-George Buffet : Gaza : après le massacre, la France et les Européens doivent contraindre Israël à lever immédiatement le blocus

Je tiens à exprimer ma condamnation et mon indignation devant l’attaque meurtrière de l’armée israélienne contre la flottille de 6 navires de matériels humanitaire destiné à Gaza. Il est intolérable que le gouvernement israélien puisse ainsi utiliser la force armée au prix d’un véritable massacre avec pour seul objectif de faire respecter quoiqu’il en coûte un blocus illégal et illégitime. En ces heures dramatiques la solidarité avec le peuple palestinien doit se marquer avec force.

Une fois encore Israël se met en dehors des règles les plus communément admises dans les relations internationales. Cette attaque injustifiable et consternante suscite une forte émotion. Elle doit conduire les autorités françaises et leurs partenaires européens à rappeler fermement Israël au respect du droit international et à prendre les initiatives qui s’imposent.

Le blocus de Gaza doit être immédiatement levé, à défaut des sanctions internationales lourdes devraient être prises, notamment la suspension de l’accord UE/Israël. La France doit exiger la réunion d’urgence du Conseil de sécurité afin d’ examiner la grave situation ainsi créée et pour décider collectivement des mesures nécessaires pour contraindre Israël à appliquer les résolutions de l’ONU.

Marie-George Buffet
Secrétaire nationale Du PCF

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO